Saddam HUSSEIN



décédé(e) le 30 décembre 2006


Lieu d'inhumation :

Emplacement : Bagdad- Irak


La mort et la tombe de Saddam HUSSEIN

Sadam HUSSEIN 1937-2006

Chef d'état-dictateur irakien

Exécuté par pendaison le 30 décembre 2006 à Bagdad pour crimes contre l'humanité. Il a été vice-président (1968-1979) puis président (1979-2003) de l'Irak, avant d'être renversé lors de l'invasion de l'Irak en 2003 par les États-Unis, le Royaume-Uni et une coalition de pays.

Des gouvernements et organisations non gouvernementales (ONG) l'ont accusé de crimes de guerre, meurtres, crimes contre l'humanité et de génocide envers les Kurdes. Arrêté en décembre 2003, il est condamné à mort le 5 novembre 2006 pour le massacre de Doujaïl de 148 villageois chiites en 1982. Quelques jours après que le verdict eut été confirmé en appel, la sentence est exécutée avec sa pendaison qui se déroule le 30 décembre 2006 à six heures, heure locale (03H00 GMT) dans une caserne des renseignements militaires irakiens située dans le quartier chiite d'Al-Khademiya à Bagdad.

Procès : Le 26 décembre, la cour d'appel irakienne confirme la condamnation à mort de l'ancien président irakien Saddam Hussein. La cour d'appel refuse d'accéder à la dernière volonté de Saddam Hussein d'être fusillé, comme le prévoyait l'ancienne Constitution irakienne pour les crimes politiques, et confirme l'exécution par pendaison, qui était réservée en Irak aux Droits communs, dans les trente jours à venir.

L'exécution : Livré par les Américains aux autorités irakiennes, ce sont des Irakiens qui exécutent la sentence. Saddam Hussein est mené au gibet, les bras et les pieds entravés, mais conserve son calme et lit des versets du Coran. Il demandera d'avoir la tête découverte, ce qui lui fut accordé. La scène de l'exécution a été filmée illégalement, et diffusée sur internet.

Après son exécution, le cadavre fut amené en « zone verte », le périmètre de sécurité de Bagdad, dans la résidence du premier ministre, où fut organisée une fête entre amis pour fêter la pendaison. Il a ensuite été remis aux proches de l'ex-dictateur. Le 31 décembre, il est enterré  dans un bâtiment construit au cours de sa présidence et destiné à honorer les morts, dans le centre d'Aouja, à 180 km au nord de Bagdad et 4 km au sud de Tikrit. Il repose avec son oncle et ses fils Oudaï et Qoussaï.



Vous souhaitez faire une recherche :
de Citations sur la Mort | d'infos sur une célébrité décédée



Découvrez quelques sites d'information funéraire :
www.prevoyance-obseques.com - www.organisation-obseques.fr - www.cremation-ou-inhumation.fr - www.amenagement-cimetieres.fr
www.monuments-funeraires.fr - www.sepultures-artistiques.com - www.fleurir-une-tombe.com - www.entretien-monument-funeraire.com
www.rebillon.com - www.rebillon.fr - www.rebillon-patrimoine.fr